Kitai No Yume

Salut je m'appelle Kitai No Yume, c'est à dire Rêve d'Espoir. J'ai été adopté le 2 mai 2010 auprès de l'association Canin sans Famille, dans le Nord. Je suis un petit croisé, d'origine nordique (peut-être Spitz ou Samoyède) et j'ai les oreilles cassées comme celles des Shetlands. Je suis très joueur et j'adore courir. Dehors je joue beaucoup avec Chinpi,on fait la course, on se bagarre et je le retourne en passant sous lui, il n'aime pas trop lorsque je le mets parterre et il se relève et m'arrache les poils. Mais en fait c'est que du jeu et on est vraiement pôtes tous les deux. Fidji aussi joue avec moi, mais plutôt à l'intérieur, on chahute puis je finis par me coucher pour lui montrer que je l'accepte comme chef de meute (après ma maîtresse bien sur). Avec ses 5 kilos elle nous domine tous les trois, même Sharkam se couche devant elle. Il faut dire que mon grand copain a un peu peur de tout. Il commence à jouer un peu avec moi, mais comme je suis un peu brute, cela ne dure pas très longtemps.

Je reprends confiance petit à petit, j'ai moins peur des gestes brusques. Je ne me couche plus en clignant des yeux et en attendant que cela me tombe dessus. Ici je suis bien, je ne prends pas de coups, et si je fais une bétise je me fais disputer et parfois même coucher mais sans brutalité.

Je suis un vrai pot de glu pour ma maîtresse, constamment couché sur ses pieds car je n'aime pas lorsqu'elle me laisse si on est à l'extérieur. A la maison pas de problème, je sais qu'elle revient et qu'on s'amuse à chaque retour, donc c'est plutôt génial. Mais dehors, j'ai peut-être peur de me retrouver à nouveau seul, errant dans une rue au risque de me faire renverser par un véhicule.

Ah il faut aussi que je vous dise : j'ai commencé l'agility. Maintenant que je sais que j'ai le droit de jouer avec les humains, que leurs mains ne servent pas seulement à frapper, je commence à prendre plaisir sur les obstacles. Je farai peut-être un jour, des concours comme mes trois copains.

Un grand merci à ceux qui m'ont recueilli et m'on permis d'arriver en Normandie. Je suis heureux, j'ai encore beaucoup de choses à apprendre (et j'adore apprendre), et j'espère qu'un jour je n'aurai plus du tout peur des humains.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site